Saint-Estèphe

Cos d'Estournel par Stendhal
INSOLITE
29/09/2021
arrow_back

En 1838, Stendhal dans son Voyage dans le Midi de la France, décrit « ce bâtiment fort élégant, d’une brillante couleur jaune clair, n’est à la vérité d’aucun style ; cela n’est ni grec ni gothique, cela est fort gai et serait plutôt dans le genre chinois. Sur la façade on lit ce seul mot : Cos ».

Henri Beyle, plus connu sous le nom de Stendhal, fût pour le moins interloqué. L'auteur du Rouge et le Noir, qui se rendait en diligence à Lesparre, découvrit cette construction furieusement orientale avec ses toits en pagodes, ses clochetons (pendant la guerre, les occupants ont dérobé la version or des clochettes), sa tour crénelée, son déluge de pierres sculptées, son haut vantail ouvragé à Zanzibar et ses alignements de palmiers.
Cos d'Estournel par Stendhal

Retrouvez l'intégralité de cet article, "Cos d'Estournel par ses contemporains" sur le site officiel du château en cliquant sur la gravure ci-dessous.

Article sur le château Cos d'Estournel par ses contemporaisn

Commentaires

Ajouter un commentaire